travail cdr

22 mars 2012

recherche sur la motoculure

le site utilisé est http://motoculteur-simar.fr se site m'a permis de trouver certaines informations utiles à ma recherche documentaire. 
La societe simar est l'une des premieres entreprises à avoir construit des motoculteurs  ses sites officiels ont donc été importants pour mes recherches .
mes mots cles sont : histoire motoculture simar.
 
 
 
 
En dépit d'un rapport positif d'un jury professionnel dans un test de labour, la production en série ne fut pas possible.

simar 12ps        Motoculteur à moteur Motosacoche bicylindre en V.

Fut fabriqué, également, un modèle de motoculteur, pour lequel une sous licence de A. Grunder & Co avait été obtenue. Il était motorisé par un moteur Motosacoche (plus tard MAG) 2 cylindres en V, refroidi par eau, de 12 ch de puissance. On sait que plusieurs de ces motoculteurs existent encore en Angleterre. Alors que la production en série pouvait être lancée, ces lourdes et encombrantes machines ont presque ruiné la compagnie "La Précision". Pire encore, les deux ingénieurs en chef Faesch et De Saugy sont morts, peu de temps l'un après l'autre, aux environs de 1920.

Ancien directeur technique de la compagnie d'automobiles Piccard & Pictet, M. Léon Dufour (1879-1972), était président de La Précision depuis le 13 mars 1917. Le nom de cette société qui rappelait la production d'armement, fut considéré comme inapproprié pour la production de machines agricoles. De ce fait, Léon Dufour déposa un nouveau nom, Société Industrielle de Machines Agricoles Rotatives SA, en abrégé SIMAR SA, le 3 septembre 1919 et modifia, ainsi la raison sociale de la société.
La nouvelle société cessa le développement des  tracteurs lourds et chers, et se tourna vers des machines meilleur marché et plus maniables. On commença par étudier les besoins des futurs acheteurs avant toute production. Pendant l'été 1922 la production déménagea Chemin de Lancy, toujours à Genève.

        Simar C2.

On ne ménagea ni peine, ni dépenses pour développer un petit motoculteur qui attirerait un grand nombre de clients. Le but pouvait être atteint en construisant de petits moteurs 2 temps (système Grunder), refroidis par une turbine sur le volant moteur. Finalement les efforts consentis conduisirent au résultat recherché. De 1927 à 1931 plus de 2500 motoculteurs SIMAR C2 et dérivés furent livrés, et même 3000 de 1932 à 1933.
La compagnie allemande Siemens-Schuckert obtint une licence de fabrication et fit une grosse commande de motoculteurs SIMAR finis. Ces derniers furent vendus en Allemagne sous la marque Siemens , alors que Siemens fit, elle-même, de plus gros modèles. Comme Siemens vendit plus tard son département motoculteur à la marque Bungartz de Munich, SIMAR cessa ses exportations vers l'Allemagne au milieu des années trente. Bungartz fabriqua ses propres motoculteurs, le Bungartz L3 étant censé remplacer le SIMAR.
        Simar M10 muni d'un moteur deux temps à essence, de 8 ch de puissance.

 Un motoculteur identique était vendu en Allemagne par Siemens, leur S8 ou Plantagenfräse. On ne sait pas si les deux compagnies fabriquèrent leurs propres motoculteurs.
Le Siemens Plantagenfräse S8 (Plantage = plantation) avait un moteur 2 temps de 8ch refroidi par eau , et fut fabriqué de 1925 à 1927. Largeur de travail 90 cm, 20 ressorts crochets de 470 mm de diamètre, tournant à 200 tours par minute. Deux vitesses avant, 1.08 et  2.16 km/h. Le tracteur pesait 360 kg. 
J'ai entendu parler de deux spécimens, un en Hollande et un en Allemagne.  Comme ils étaient identiques au SIMAR No. 10, je ne sais pas si Siemens les fabriquait sous licence,  ou se contentait de les importer de Suisse.


Un SIMAR No. 10, jadis exposé au Museum Historische Landbouwtechniek à Wageningen, en Hollande, appartient désormais à Etienne et Diego Verschuere. Il avait été restauré par l'importateur hollandais Brinkmann & Niemeijer (de Zutphen) avant donation au musée.

Rentré en Suisse en 1925, le très actif représentant de la compagnie à l'étranger, René Mozer, acquit une majorité des actions de la compagnie SIMAR SA, dont il était président (du conseil d'administration) depuis le 13 août 1925. Tous les brevets restaient la propriété de Léon Dufour. 

A partir de 1927, Mr. René Mozer commença à mettre sur pied un réseau de concessionnaires de motoculteurs SIMAR en Angleterre, Italie, Australie, Afrique du Sud et aux USA. Ses stratégies de commercialisation efficaces ranimèrent les ventes faiblissantes aux USA, et, sous la marque Rototiller, un impressionant réseau de distributeurs fut formé. On rapporte, qu'aux alentours de 1930, 28 motoculteurs SIMAR de 8 ch étaient utilisés dans les parcs et jardins de New York. Les motoculteurs SIMAR furent aussi produits sous licence en Angleterre (par Geo. Monro Ltd.), aux USA (par C.W. Kelsey's Rototiller Company) et même en Italie (par Dr Pappa S., près de Rome à Pomezia) après la deuxième guerre mondiale.

Posté par lesdaltons à 21:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :